Mali-Burkina Faso-Niger : L’Alliance des Etats du Sahel affiche ses objectifs !

Partage avec tes amis !
Dans une démarche visant à faire face aux défis communs tels que le terrorisme, les pays du Sahel, à savoir le Mali, le Niger et le Burkina Faso, ont décidé de s’unir dans une vaste Alliance appelée « L’Alliance des Etats du Sahel (AES) ». Le samedi dernier, les Présidents Goïta, Traoré et Tiani ont signé la charte de création de cette Alliance, qui met en évidence leurs objectifs communs. Voici le contenu intégral de ce document crucial.

L’Alliance des Etats du Sahel : Une architecture de défense collective

La charte, également connue sous le nom de Charte du Liptako-Gourma, établit l’Alliance des Etats du Sahel, abrégée en « AES ». L’objectif principal de cette Alliance est de mettre en place une architecture de défense collective et d’assistance mutuelle entre les Parties contractantes.

Lutte contre le terrorisme et la criminalité organisée

Les Parties contractantes s’engagent à lutter contre le terrorisme et la criminalité organisée dans l’espace commun de l’Alliance. Elles travailleront ensemble pour prévenir, gérer et résoudre toute rébellion armée ou autre menace portant atteinte à l’intégrité territoriale et à la souveraineté de chaque pays membre. L’accent sera mis sur des approches pacifiques et diplomatiques, tout en ayant recours à la force si nécessaire pour faire face aux situations de rupture de la paix et de la stabilité.

Solidarité et assistance mutuelle

En cas d’agression contre l’un des Etats membres, les autres Parties contractantes ont le devoir de fournir une assistance et un soutien, y compris l’utilisation de la force armée, afin de rétablir et garantir la sécurité au sein de l’espace couvert par l’Alliance.

Engagement envers la souveraineté et la paix régionale

Les Parties contractantes s’engagent à respecter la souveraineté et l’intégrité territoriale de chaque Partie, et à ne pas recourir à la menace ou à l’emploi de la force contre l’un des Etats membres. Elles s’abstiendront également de bloquer les ports, les routes, les côtes ou les infrastructures stratégiques d’un autre Etat membre.

Prise de décisions et financement

Les décisions de l’Alliance seront prises à l’unanimité des Etats Parties. Le financement de l’Alliance sera assuré par les contributions des Etats membres.

Ouverture à d’autres Etats

La présente Charte peut être ouverte à tout autre Etat partageant les mêmes réalités géographiques, politiques et socio-culturelles, et acceptant les objectifs de l’Alliance. Toute demande d’adhésion sera acceptée à l’unanimité des Etats Parties.
Cette Alliance des Etats du Sahel marque une étape importante dans la lutte contre le terrorisme et la criminalité organisée dans la région. En s’unissant, le Mali, le Burkina Faso et le Niger renforcent leur coopération et leur solidarité pour assurer la sécurité et la stabilité de la région du Sahel.

Comments

comments

Partage avec tes amis !
La Redaction
La Redaction
Publications: 689

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *