Nouveau danger pour la France ? Le gouvernement malien renforce son pouvoir avec cette décison.

Partage avec tes amis !
Le gouvernement de transition au Mali a pris une décision qui soulève des inquiétudes quant à ses implications. Lors du conseil des ministres du mercredi 29 novembre 2023, un texte a été adopté, conférant au gouvernement la compétence de régler des traités par le biais d’ordonnances, contournant ainsi le processus habituel de ratification parlementaire.
Cette augmentation de pouvoir accorde une liberté accrue à l’exécutif malien pour l’application des accords internationaux, sans attendre l’aval du parlement. Cependant, cette décision suscite des préoccupations, notamment dans le contexte des relations déjà tendues entre la France et le Mali.
En effet, traditionnellement, les traités ne sont applicables dans un pays qu’après avoir été ratifiés par le parlement. Le changement apporté par le gouvernement d’Assimi Goita ouvre la voie à une ratification des traités par le biais d’ordonnances, ce qui pourrait potentiellement compromettre les intérêts français.
Les relations franco-maliennes sont déjà marquées par des tensions, et cette montée en puissance de l’exécutif malien suscite des préoccupations quant à de possibles traités défavorables à la France. Les signes de détérioration des relations remontent à l’année précédente, lorsque le Mali s’est tourné vers la Russie, s’éloignant ainsi de ses relations antérieures avec la France.
La suspension des visas aux ressortissants maliens par la France, il y a quelques mois, a également contribué à la détérioration des relations. Ces tensions passées soulignent la fragilité des relations bilatérales et font craindre que le gouvernement malien puisse prendre des décisions unilatérales qui pourraient aggraver davantage ces frictions.

Comments

comments

Partage avec tes amis !
La Redaction
La Redaction
Publications: 689

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *